Recent Changes - Search:

Le Site

PmWiki

edit SideBar

Bulletin ambassade de France USA: Au secours de la biologie, "Sainte éthique" !

http://www.bulletins-electroniques.com/actualites/65878.htm

En mai dernier, le généticien Craig Venter avait fait la une en déclarant avoir créé la première "cellule synthétique". Cette annonce, présentée parfois comme la création d'une nouvelle forme de vie, avait incité le président Obama à solliciter un rapport de sa commission de Bioéthique.

Le rapport, fruit de la consultation des principaux acteurs du domaine, a été rendu public le 16 décembre dernier. Très bien reçu par les milieux scientifiques et par l'administration, il avait en revanche été plus fraichement accueilli par certaines ONG, estimant que les mesures de précaution proposées n'étaient pas suffisamment contraignantes.

Le 3 février dernier, à l'occasion d'une présentation au Center for American Progress, Think tank progressiste très influent auprès de la Maison Blanche, la directrice exécutive de la Commission de Bioéthique, Valérie Bonham, et l'un de ses co-présidents, le médecin Nelson Michael, sont venus expliquer les considérations éthiques qui ont présidé à la formulation des conclusions. Le Dr. Michael a détaillé l'approche du panel, à savoir l'examen d'une nouvelle technologie à l'aune des nuisances "intrinsèques" qu'elle est susceptible de porter en elle, l'objectif étant d'en maximiser les bienfaits et d'en minimiser les méfaits sociétaux.

La première conclusion à laquelle le panel a abouti est qu'il s'agit d'un domaine encore très jeune, en plein devenir, et qu'il n'y a encore pas urgence à encadrer trop strictement car cela risquerait d'étouffer la recherche à un stade initial. La seconde est que le domaine est prometteur, y compris à relativement court terme (3 à 5 ans) pour ce qui concerne les vaccins, la pharmacopée et les carburants de nouvelle génération).

La commission a formulé 18 recommandations, allant de la révision des modalités de financement de la recherche jusqu'à une augmentation de la coopération internationale, en passant par les considérations d'équité dans le partage des bienfaits sociétaux. Pour ce faire, elle a suivi un principe fondamental qui s'apparente, toujours selon le Dr. Michael, à une "3è voie" déontologique. Les recommandations visent en effet un compromis entre un laissez-faire qui pourrait mener à une recherche débridée et un principe de précaution appliqué trop fermement, qui conduirait sans doute à un moratoire. La formulation retenue pour ce nouveau paradigme est la "vigilance prudente"...

Face aux objections soulevées quant aux conséquences morales et/ou religieuses, les éthicistes de la Commission Présidentielle ont rappelé que, d'une part, leurs conclusions étaient soumises à un réexamen périodique et que d'autre part, plusieurs éléments étaient de nature à rassurer face aux avancées de cette nouvelle discipline. Ils ont notamment tenu à rappeler : - que la plupart des organismes vivants ayant fait l'objet d'ingénierie biologique retournent souvent à leur état "sauvage" ou disparaissent, sans se reproduire ; - qu'il existe un certain cadre réglementaire ainsi qu'une forme d'auto-régulation du monde de la recherche ; - que le FBI (Federal Bureau of Investigations) travaille d'ores et déjà avec la communauté des "Do-It Yourself" (chercheurs isolés, sans structure de recherche installée), permettant d'assurer une autre forme de régulation - que ce type de recherche est extrêmement onéreux, et "ne peut pas se faire dans son garage".

Au vu de cette philosophie relativement pragmatique, on devrait donc assister à un essor des recherches en biologie synthétique, que ce soit pour des applications dans les domaines de l'environnement (biocarburants, phytoremédiation) ou de la santé (nouveaux vaccins, médicaments) aux Etats-Unis.

La France s'intéresse elle aussi à ce nouveau champ d'exploration. L'Office Parlementaire d'Evaluation des Choix Scientifiques et Technologiques (OPECST) français prévoit une mission aux Etats-Unis en avril 2008. Et la mission scientifique de l'Ambassade de France aux Etats-Unis organise un symposium franco-américain qui réunira les chercheurs de cette spécialité à Paris les 3 et 4 mai prochains. L'événement se tiendra dans les locaux de l'Assemblée Nationale et donnera lieu à une séance ouverte au public.

Pour en savoir plus, contacts :

Code brève ADIT : 65878

Source : Briefing de la Commission Présidentielle sur les sujets de Bioéthique au Center for American Progress, Washington DC (3/02/2010)

Rédacteur :

Marc Magaud, attache-envt.mst@ambafrance-us.org

Edit - History - Print - Recent Changes - Search
Page last modified on February 16, 2011, at 02:52 PM